avaloir

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 8 registre moderne : 8 fréquence : 22

avaloir & avaloire n.m., n.f.

Gosier ; gorge ; grande bouche IT : gola

Synonyme : gosier, gorge Usage : anatomie, alcool, ivrognerie, boire

1898 Gustin, qui a l'autre moitié de la crêpe dans son vaste avaloir et les mains je ne sais où. – Oh ! oui, ch'est chaud !… mais, moi, ch'est encore pluche meilleur ! 1898. Bistrouille en Cour d'Assises ou le cadavre ambulant. Contes du Petit Pioupiou (5e série) 1928 ça veut pas descendre facilement, quand même, quand i'y a pas une goutte de jus pour se mouiller l'avaloir… 1928. La racaille 1911 Quand ça lui bottait, à la vieille grognasse, elle vous glissait dans l'avaloir un de ces petits piccolos d'attaque, que le tzar s'en serait fait arroser le cresson jusqu'à la gauche… 1911. Le journal à Nénesse 1911 Il en rigole, cet animal d'Anatole, de me voir tortiller les badigoinces comme ça en coco d'attaque… […] : « Mince de creux, ma vieille branche ! Tu vas ruiner Marianne, si tu lui bouffes tout son mastic !… Cet avaloir !… » 1911. Le journal à Nénesse 1911 le patron qui m'envoie te demander si tu veux qu'il te pistonne pour entiffer à l'Opér-Comi… Il est estomaqué de ton creux… Paraît que tu as un mezzo-soprano catapulteux, à faire roter tous les beuglards de la basse… Cent mille balles dans l'avaloir, quoi 1911. Le journal à Nénesse <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 883