coup de tabac

registre ancien : 6 fréquence : 18

coup de tabac & y a du tabac ; y avoir du tabac ; recevoir des coups de tabac (aviat.) locution

■ Très mauvais temps, tempête (navigation) ; trou d'air, fait d'être secoué (aviat.) ; ■ danger ; difficultés, ce qui ne va pas tout seul ; action violente ; conflit ; dur combat (mil.)

Synonyme : problème, difficulté, ennui, embarras, guerre, front, combat militaire, dangereux, risqué, périlleux Famille : tabac (coups) Usage : militaire, guerre, aviation, hélicoptère, marin, marine, navigation, météo

1957 Nous retrouvons la bagnole, un 2 CV anonyme. Nous l'utilisons pour les déplacements prévus sans coups de tabac 1957. Carnaval à cinq 1999 Dans un coup de tabac soudain et violent, sa pontée (les conteneurs arrimés sur le pont) s'est défaite, provoquant un gîte […] prononcé 1999. L'abeille d'Ouessant 2006 Quant aux commissaires de province, s'ils sont loin des turbulences politiques de la Place Beauvau, ils doivent éviter à tout prix les coups de tabac avec le pouvoir local, celui du maire et du préfet. 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police 1918 Le poilu sait rarement à l'avance quand il va attaquer ; mais il sait reconnaître à certains signes le moment où se prépare un coup de tabac, alors, avec un sérieux, mêlé d'insouciance gouailleuse, il lance : –Gare au coup de Trafalgar ! 1918. L'argot des poilus 1930 Le transport roule et tangue, escale une vague, tombe dans un trou pour remonter encore. […] Les coeurs les plus fermes chavirent. Et personne ne peut rien pour les malades. […] Il faut bien laisser passer le «coup de tabac». 1930. La vie des forçats 1918 Comme nous rentrons, le dernier coup de tabac nous est sonné par le dépôt de munitions du 155 de la côte de Froideterre qu'un obus allemand fait sauter au-dessous de nous. 1918. Notes d'un pilote disparu (1916-1917) 1998 La tempête qui va secouer la haute administration n'aura rien à envier aux coups de tabac d'équinoxe ! 1998. Il faut tuer René Dousquet ! 1915 C'est pas que je craigne les coups de tabac… au contraire… Plus on se cogne, plus je suis content… 1915. Les poilus de la 9e 1953 Ne restèrent dans le bureau, qui ressemblait à une barque de pêche venant d'essuyer un sérieux coup de tabac, que La Bobine, Lancelot, son gardien et Denieux. 1953. Prosper en croque <9 citation(s)>

Origine marine : le mot tabac est employé par les marins pour signifier la tempête, le mauvais temps (Dech1918) / Matelot (Dauzat1918) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 789