sèche

date : 1874 registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 47

sèche

& seiche ; séche ; □ paquet de sèches ; □ allumer une sèche ; □ fumer une sèche ; griller une sèche ; cramer une sèche

n.f.

Cigarette ; □ paquet de cigarettes ; □ allumer une cigarette ; □ fumer une cigarette ALL : Zigarette ; eine Zigarette rauchen / ANG : a cigarette

Synonyme : cigarette

Usage : tabac

1946 Z'avez une sèche ? demanda la concierge en guise de préambule. Florimond Faroux lui colloqua une Gauloise 1946. Le cinquième procédé 1955 Entre-temps, il avait acheté un paquet de sèches au débit de tabac qui fait le coin de la rue Bonaparte. Il se mit une cigarette au bec, s'immobilisa pour l'allumer, sans hâte 1955. La nuit de Saint-Germain-des-Prés (Les nouveaux mystères de Paris, 6e arrondissement) 1919 Le capitaine offrit une sèche au caporal, pour le remercier 1919. Château-Thierry délivré 1982 Elle reprit son aplomb et dépucela le paquet bleu. Elle me tendit une seiche. 1982. Autorut du soleil 1896 lorsque vendeurs et acheteurs ont fixé les conditions de la vente (presque toujours 5 à 6 francs le carré, 5 à 15 centimes la sèche), rendez-vous est pris pour le soir 1896. La maison centrale de Nîmes - Ses organes, ses fonctions, sa vie 1995 Hé ! lieutenant ! Et la demoiselle ? elle a pas droit à une sèche ? 1995. La princesse du sang 1896 Pour couper ces longues heures de travail, on a encore la ressource d'aller fumer une sèche. 1896. L’album d’un saint-cyrien. Deux années d’école 1994 Mais où est donc passé mon paquet de sèches ? Mes gauloises, bon sang, je veux mes gauloises ! 1994. La guerre des gusses <8 citation(s)>

SÈCHE2, subst. fém. Arg. Cigarette. Synon. arg. cibiche, clope. Griller une sèche. Nous avons quitté les Éparges sous les lueurs vibrantes des obus (...) Des grappes de fusées blanches se balançaient (...) des points rouges de cigarettes braisillaient (...) « Aux fous, là-bas, avec leurs sèches! » (GENEVOIX, Éparges, 1923, p. 251). Prononc.: []. Étymol. et Hist. 1874 (« Le Tam-Tam », 19 avr., p. 3 ds A. DOILLON, Les Mots du tabac, p. 71). Fém. subst. de sec*.

Orig. incert., p.-ê. du fém. substantivé de sec (GR) / Fém. subst. de sec (TLFi) / adj. substantivé, métaphore (Dauzat1918) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 996