Vidocq (Eugène-François). Les Voleurs

<< Elouin, Trébuchet, Lablat : Nouveau dictionnaire de police, 1835 | BibliographieDesDictionnaires | anonyme : « Les voleurs !!! Dictionnaire complet du langage argotique par Vidocq », 1836 >>

Titre : Les Voleurs
Auteur : Vidocq (Eugène-François) & Saint-Edme
Date : 1836, 1837, 1957, 1966 [lexique], 1998, 2002, 2007 [lexique]
NbEditions: 7
EnLigne : 1837 [1836] (Gall.) ; 1837 [1836] t1 (GL) ; 1837 2e t1 (GL) ; 1837 2e t2 (GL) ; 2002 (Le Boucher)
NbMots:
Mots clés : arg ; chanson ; Vidocq
Contributeurs : gb
Discussion

Vidocq : Les Voleurs

Commentaire général

  1. « Saint-Edme y puise [dans les articles de Raspail du Réformateur] à pleines mains, sans le dire, pour composer son dictionnaire des Voleurs, signé de Vidocq » (DHAF)
  2. « Le dictionnaire de Vidocq a été jusqu'aux travaux de l'érudit Francisque Michel le seul recueil un peu complet de la langue des malfaiteurs ; et la linguistique a confirmé, depuis, la plupart des expressions empiriquement notées par le célèbre policier. » (YP)

Vidocq, Les Voleurs, 1837 [1836]

Référence (1837 [1836])

  • 1837 [1836] - Eugène-François Vidocq [attribué à Saint-Edme]. Les Voleurs, physiologie de leurs mœurs et de leur langage. Ouvrage qui dévoile les ruses de tous les fripons, et destiné à devenir le Vade Mecum de tous les honnêtes gens, par E. F. Vidocq, ex-chef de la police de sûreté. Tome premier [et second]. Paris, chez l'auteur, rue du Pont-Louis-Philippe, 20, et chez tous les libraires marchands de nouveautés, 1837 [1836] ; 2 vol. in-8 de : (1°) LXVIIJ pp. (limin. compris) et 299 pp. ; (2°) 1 f. de titre et 397 pp. (Source : YP-133 ; etc.)
vidocq-les-voleurs-1837-1.jpg: 340x534, 23k (04 novembre 2009 à 03h22)

Commentaire (1837 [1836])

  1. « La première édition est de 1836, 2 vol. in-8, avec portrait. La seconde est identique comme texte. Les deux volumes sont divisés en cinq parties : [...] 2° Dictionnaire argot-français qui va juqu'à la page 211 du tome II ; [...] 4° Dictionnaire français-argot (pp. 265-339) [...]. Dans la préface on trouve quelques chansons et poésies argotiques. » (YP)
    1. Sur la date (1836 et pas 1837), voir Esnault1963 et LaMode1836.
  2. Orné du portrait de l'auteur en frontispice par Deveria lithographié par Benard & Frey, portant la signature autographe de Vidocq. (notice Bonnefoi)

Vidocq, Les Voleurs, seconde éd. 1837

Référence (seconde éd. 1837)

  • seconde éd. 1837 - Eugène-François Vidocq [attribué à Saint-Edme]. Les Voleurs, physiologie de leurs mœurs et de leur langage. Ouvrage qui dévoile les ruses de tous les fripons, et destiné à devenir le Vade Mecum de tous les honnêtes gens, par E. F. Vidocq, ex-chef de la police de sûreté. Seconde édition. Tome premier [et second]. Paris, chez l'auteur, rue du Pont-Louis-Philippe, 20, et chez tous les libraires marchands de nouveautés, 1837 ; 2 vol. in-8 de : (1°) LXVIIJ pp. (limin. compris) et 299 pp. ; (2°) 1 f. de titre et 397 pp. (Source : gb)
vidocq-les-voleurs-1837-seconde-000t1.png: 575x951, 15k (03 novembre 2011 à 01h05) vidocq-les-voleurs-1837-seconde-000t2.png: 575x935, 15k (03 novembre 2011 à 01h05)

Commentaire (seconde éd. 1837)

  1. Même texte que la première édition. (YP)

Vidocq, Les Voleurs (Jean Savant, 1957)

Référence (Jean Savant, 1957)

  • 1957 - Vidocq. Les voleurs. Textes restitués et présentés par Jean Savant. [Histoires de voleurs et autres criminels — Portraits de voleurs — Les spécialités des voleurs — Le langage des voleurs — Dictionnaire argot-français — Dictionnaire français-argot]. Paris, éd. de Paris, 1957. 404 pp. (Source : MDH ; bouquinistes ; etc.)
vidocq-les-voleurs-savant-1957-000.jpg: 640x480, 29k (01 novembre 2010 à 14h11) vidocq-les-voleurs-savant-1957-001.jpg: 640x480, 30k (01 novembre 2010 à 14h11)

Commentaire (Jean Savant, 1957)

  1. Le dictionnaire aux pages 335 à 404. (Source : bouquiniste)
    1. Quelle est la fidélité de cette édition ? (gb)

Vidocq, Mémoires de Vidocq [+dictionnaire argotique des Voleurs?] (Marabout, 1966)

Référence (Marabout, 1966)

  • 1966 - Vidocq. Les mémoires de Vidocq - chef de la Sûreté de la Royauté au second Empire, tour à tour forçat évadé, héros de Valmy et de Jemappes, comédien, colporteur, corsaire, déserteur, contrebandier, hussard, officier, maître d'armes tel fut le prodigieux destin du "Napoléon de la police". Paris, éditions Gérard et Cie (Marabout Géant), 1966 [1829?]. 2 volumes, 11×18 cm, 880 pages au total. (Source : notice approximative bouquiniste, indique –à tort– que cette éd. est la reproduction de l'édition de 1859 [sic]).
vidocq-memoires-de-vidocq-1966-1.jpg: 500x387, 35k (04 novembre 2009 à 03h22)

Commentaire (Marabout, 1966)

  1. Apparemment, le lexique argotique des Voleurs est repris dans cet ouvrage : « En fin du second volume une cinquantaine de pages pour un dictionnaire argotique repris d'un ouvrage de Vidocq, Les Voleurs. » (Source : bouquiniste).

Vidocq, Les Voleurs (Lacasssin, 1998)

Référence (Lacassin, 1998)

  • 1998 - Eugène François Vidocq. Les Voleurs. Physiologie de leurs mœurs et de leur langage. Ouvrage qui dévoile les ruses de tous les fripons et destiné à devenir le vade-mecum de tous les honnêtes gens. dans Mémoires - Les Voleurs, Paris, Robert Laffont collection Bouquins, 1998. pp. 679-897. ISBN:22221080408 (Source : gb)

Commentaire (Lacassin, 1998)

  1. Edition moderne, complète. (gb)

Vidocq, Les Voleurs (Le Boucher, 2002)

Référence (éd. du Boucher, 2002)

  • 2002 - Eugène-François Vidocq. Dictionnaire argot-français. , Paris, 2002. Fichier électronique au format pdf, numérisation mode texte. ISBN:2848240261 (se télécharge ici)

Commentaire (éd. du Boucher, 2002)

  1. «Nombre de signes : 460 000 - Folio : 168 pages - Temps d'impression : 34 minutes - Taille du fichier PDF : 1,9 Mo» (éd. du Boucher)
  2. Le Dictionnaire argot-français seul : ni préface, ni français-argot. Edition numérisée en mode texte, donc très commode. N'indique pas sa source.

Vidocq, Les Voleurs (Manucius, 2007)

Référence (Manucius éd., 2007)

  • 2007 - Eugène-François Vidocq. L'argot des voleurs. Houilles (Yvelines), Éditions Manucius (coll. Le philologue), 2007. Broché, 16×12 cm, XIII-69 pp. [ou 104, d'après site officiel], ISBN:978-2-84578-066-8 (Source : notice La Procure)
vidocq-argot-des-voleurs-manucius-2007.1.jpg: 500x500, 15k (04 novembre 2009 à 03h22)

Commentaire (Manucius éd., 2007)

  1. Ne contient que le dictionnaire. (gb)
  2. « Il comporte plus de 1.000 entrées consacrées à la langue des brigands, dont s'inspire en partie le vocabulaire actuel. » (Source : notice La Procure)

Murail, Malo de Lange, fils de voleur, 2009

Référence (2009)

murail-malo-de-lange-2009-000.jpg: 571x779, 45k (03 juin 2011 à 15h21) murail-malo-de-lange-2009-273.jpg: 571x779, 54k (03 juin 2011 à 15h21) murail-malo-de-lange-2009-274.jpg: 571x779, 55k (03 juin 2011 à 15h21) murail-malo-de-lange-2009-275.jpg: 571x779, 79k (03 juin 2011 à 15h21) murail-malo-de-lange-2009-276.jpg: 571x779, 47k (03 juin 2011 à 15h21) murail-malo-de-lange-2009-277.jpg: 571x779, 33k (03 juin 2011 à 15h21)

Complément

  • Moreau-Christophe (L.-M.). Argot, dans Dictionnaire de la conversation écrit, p. 61, qu'« Un grand maître en cette matière [l'argot], fut chargé en 1819 par le préfet de police d'alors, de faire, pour la langue argotique, ce que l'académie n'a pu encore achever pour la langue française. Son travail fut remis en manuscrit à M. Anglès. Malheureusement il ne se trouve plus aux archives de la préfecture : j'ai fait du moins pour me le procurer de nombreuses inutiles recherches. Il ne se trouve point non plus chez Vidocq que j'ai consulté, et qui en a perdu la copie-brouillon. Il doit être, m'a-t-il dit, soit dans les papiers de M. Anglès, soit dans ceux de M. Henry, chef, à cette époque, de la deuxième division, à la préfecture de police. Il est à regretter qu'un ouvrage d'intérêt public puisse abusivement devenir une propriété privée. » (Noter que dans l'éd. de 1853, Moreau-Christophe n'aborde plus la question du manuscrit à proprement parler).
  • Chabot (Charles). Les prisons écrit, p. 99 : « Je me suis laissé conter que Vidocq avait été chargé, par le préfet de police, de composer un dictionnaire universel de tous les argots actuellement existans. Il serait en effet curieux de connaître le langage des corporations honnêtes et malhonnêtes. Il est d'autant plus à regretter que ce travail n'ait point été mis à exécution, que la seule académie sur laquelle on pourrait compter, est occupée d'un dictionnaire auquel elle travaille depuis long-temps, et qui, selon les probabilités, l'occupera peut-être jusqu'à sa mort : l'on sait qu'elle ne meurt pas. »

Bibliographie spécialisée


En Ligne


Changements récents du groupe Argot