anonyme. Quand tu l'envoyes la sorgue

<< Au clair de la moucharde | BibliographieLitteraire | Gibbs : Fables de Gibbs, 1929 >>

Titre : Quand tu l'envoyes la sorgue
Auteur : anonyme
Date : 1901, 1911
NbEditions :
NbMots :
Mots clés : source
Type : pastiche ; Hugo ; Casanova ; Bruant
Contributeurs : gb
Discussion

anonyme : Quand tu l'envoyes la sorgue

Texte

Version Bruant (Aristide). L'argot au XXe siècle, p. 96

Quand tu l'envoy's, la sorgue,
Ma môme, entre mes bras,
Esgourdes-tu mon orgue
Qui gazouille tout bas :
Ta goualant' me défargue
Des regoûts les plus lourds…
Goualez, goualez, ma largue,
Goualez toujours !
(Parodie argotique de la Sérénade de V. Hugo).

Version Casanova (Nonce). Le journal à Nénesse, p. 262

Quand tu t'envoy's, la sorgue,
Ma môme, entre mes bras,
Esgourdes-tu mon orgue
Qui gazouille tout bas :
Ta goualant' me défargue
Des regoûts les plus lourds.
Goualez, goualez, ma largue :
Goualez, goualez toujours !…

Version originale de Victor Hugo, Sérénade, Marie Tudor, Journée 1 Scène 5

Quand tu chantes, bercée
Le soir entre mes bras,
Entends-tu ma pensée
Qui te répond tout bas?
Ton doux chant me rappelle
Les plus beaux de mes jours.
Chantez, ma belle,
Chantez toujours!

Sources

Ce couplet apparaît dans :

Noter aussi la liste des pages pointant ici :


Changements récents du groupe Argot