Perret (Pierre). Le parler des métiers

<< Depecker : Dictionnaire du français des métiers, 1995 | BibliographieDesDictionnaires | Romain : Le Dossier de la police, 1966 >>

Titre : Le parler des métiers
Auteur : Perret (Pierre)
Date : 2002
NbEditions : 1
NbMots : 13210
Mots clés : profession
Contributeurs : gb
Discussion

Perret : Le parler des métiers

Perret, Le parler des métiers, 2002

Référence (2002)

  • 2002 - Pierre Perret. Le parler des métiers - Dictionnaire thématique alphabétique. Paris, Robert Laffont, 2002. 1170 pages. ISBN:2221096444 (Source : libraires)
perret-parler-des-metiers-2002-1.jpg: 500x374, 43k (08 août 2011 à 19h58)

Commentaire (2002)

  1. Résumé promotionnel : « Les mots du parler des métiers n'ont jamais été consignés dans leur ensemble. [...] Il n'est question ici ni du parler des métiers anciens, ni du parler ancien des métiers, encore moins de l'argot des métiers, mais bien des échanges oraux informels, recensés dans la pratique quotidienne des métiers, par les professionnels d'aujourd'hui. Ces mots, ces locutions, désignent des lieux, des objets, des qualités, des personnages, des actions, des situations bien précises tout en exprimant des constats ou des réflexions philosophiques souvent drôles, bon enfant, ou les deux à la fois. Ni la liste des activités répertoriées ni les vocabulaires correspondants ne visent à l'exhaustivité. [...] Plaisants ou sérieux, parfois poétiques ou moralisateurs, moqueurs ou ironiques, la plupart de ces parlers sont de petits bijoux linguistiques. Sinon aimables, ils sont, dans la plupart des cas, surprenants, pittoresques, et pour bon nombre d'entre eux savoureux. 1100 pages et 13210 entrées. En rendant la parole à l'oral, ce dictionnaire est la mémoire d'un patrimoine collectif qui a demandé douze ans de travail, d'investigation et de mise en forme des données. » (Source : libraires)
  2. Retirage en 2003.
  3. « vaste compilation (plus de 13000 mots ou locutions), octobre 2002 ; résultat d'un choix personnel de l'auteur dans le vocabulaire des petits glossaires contemporains spécialisés, et pour les métiers non répertoriés jusqu'ici, résultats d'enquêtes linguistiques sur le tas, non datées, non localisées, ce qui ne garantit pas, de manière irréfutable, l'authenticité et l'actualité du “matériel” considérable accumulé. De place en place, des anachronismes surprenants. » (Doillon Argent)
  4. Prix excessif, typographie pour mal-voyants, format démesuré. (gb)

Liens complémentaires


Changements récents du groupe Argot