anonyme. Les Pierreuses

<< Ah ! les vaches ! | DocumentsArgotiques | Gobé par toi >>

Titre : Les Pierreuses
Auteur : anonyme
Date : 1903?
NbEditions :
NbMots :
Mots clés : source
Type : chanson
Contributeurs : gb
Discussion

anonyme : Les Pierreuses

Texte

Marie, dite « Brunette de Sébasto » a composé une chanson qu'elle dédie à son petit homme. C'est sans prétention, mais assez parisien.

Les pierreuses.

Voyez ces fières gigolettes
Au jupon court, l'oeil au beurr' noir
Qui se font gentil's et coquettes
En se ballandant su'l'trottoir
Elles font de l'oeil aux michés.
Pendant qu'Alphonse fait le guet
En attendant la galette…
Elles font la fête
.....................
.....................
Ce sont les pierreuses,
Fausses amoureuses,
Pour plaire à leurs gigolos
Elles font la râfl' aux monacos
Et le soir à la tôle elles radinent dare dare
En trémoussant leur p'tit pétard
Et pour éviter les « jetons »
Au mec elles refilent le pognon.
........................
........................
Elles vous disent, viens-tu chéri ?
Je serai bien gentille
Je suis bonne fille
Et tu ne t'embêteras pas
Sur le tas.
Si par malheur vous les suivez
Dans leur chambrette
Le marlou vient vous assommer
Pour vot' galette
..........................
..........................
Si un mich'ton fait du chambard
Alphonse qui n'est pas un flanchard
Vit' le surine.
Mais s'il se fait « grainchir »
Adieu la fête
Car à la Roquette
On l'prend pour le raccourcir

Sources

Cette chanson apparaît dans :


Changements récents du groupe Argot