Legrand (Marc-Antoine). Cartouche, ou les voleurs

<< Molins : La complainte des argotiers, 1630 | BibliographieLitteraire | Nédélec : « Cartouche, ou les Voleurs (1721) : analyse et étude de l’argot », 1998 >>

Titre : Cartouche, ou les voleurs
Auteur : Legrand (Marc-Antoine)
Date : 1721, 1777, 1824, 1859, 2003
NbEditions : 5
EnLigne : 1731? (GL) ; 1777 (GL) ; 1824 (GL) ; 1859 (GL)
NbMots :
Mots clés : Cartouche ; Legrand ; Théâtre
Contributeurs : gb
Discussion

Legrand : Cartouche, ou les voleurs

Commentaire général

  1. Rééditions non systématiquement recherchées (mais si un visiteur en connaît, qu'il n'hésite pas à les ajouter).
  2. Une (ou plusieurs) rééditions sous le titre Les fourberies de Cartouche, capitaine des voleurs (en 1774 semble-t-il).

Un succès public

13 représentations successives – le soir de la première, le public ne veut pas attendre et fait arrêter la pièce précédente – l'argot est un moteur du succès - Legrand visite Cartouche

  1. « C'est une de ces piéces qu'on doit regarder comme un vaudeville sur un événement nouveau & singulier : à la première représentation, le 21 Oct. 1721, l'impatience fut si grande, que les Acteurs ne purent achever la premiere scene de la Comédie d'Ésope à la Cour qu'on devoit jouer d'abord ; il fallut l'interrompre, & ceder aux cris tumultueux du Parterre qui demandoit Cartouche. Cette Com. avoit été composée avant la prise de Cartouche, sous le titre des Voleurs, ou de L'homme imprenable ; mais elle en fut pas jouée : celle-ci eut treize représentations, dont la derniere se fit le 11 Nov. & ce fameux voleur fut exécuté le 20 suivant. Dans le même tems on joua au Thé. Ital. une mauvaise piéce sous le même titre ; & il parut un Poëme intitulé Le vice puni ou Cartouche, par M. Grandval, qui fut gouté. » (Léris, 1754, p.73)
  2. « Cartouche n'était pas encore condamné que déjà on le jouait sur scène. “Cartouche ou les voleurs”, comédie en trois actes, en prose, avec un divertissement par Legrand, comédien du Roi, fut représentée le 21 octobre 1721 et eut treize représentations consécutives. Cartouche ne fut roué que le 28 du même mois. Le soir de la première, raconte le chevalier de Mouhy, dans son “Abrégé de l'Histoire du Théâtre françois”, l'impatience du public “fut si grande, qu'il n'y eut pas quarante vers de récités de la Comédie d' Esope à la Cour qui précédait la pièce, ce qui fit qu'elle fut jouée seule.” » (YP, p. 83). (cf. Mouhy, 1780)
  3. « En 1721, un des grands charmes, et un des éléments de succès de la pièce de Legrand, fut cet argot de voleurs que Cartouche avait enseignée à l'auteur. » (Hallays-Dabot, Histoire de la censure théâtrale en France, Dentu, 1862, p. 53)
  4. Legrand visite Cartouche, l'anecdote est fameuse. Elle est citée dans le Vice Puni, à la fin du chant XII :
    Il est pendant un mois visité dans sa Cage,
    Par des gens de tout rang, de tout sexe & tout âge.
    [...]
    Le sieur le Grand, Auteur celebre & si vanté,
    Exerce noblement sa liberalité,
    Cartouche se ressent de sa main bienfaisante.

Legrand, Cartouche, ou les voleurs, 1721

Référence (1721)

  • 1721 - Marc-Antoine Legrand. Cartouche, ou les voleurs. Comédie. Paris, Jean Musier, 1721 (Source : Soleinne)

Commentaire (1721)

  1. « Rare, comme la plupart des éditions de cette comédie. – Le permis d'imprimer est du 16 octobre 1721 : Cartouche fut roué le 28 du même mois. » (Soleinne)

Legrand, Cartouche, ou les voleurs, 1777

Référence (1777)

  • 1777 - Marc-Antoine Legrand. Cartouche, ou les voleurs. Comédie. En trois actes et en prose. Par M. Le Grand. Nouvelle édition. A Paris, Chez Ruault, Libraire rue de la Harpe, 1777. 41 pages. (Source : GL)

Legrand, Cartouche, ou les voleurs, 1824

Référence (1824)

  • 1824 - Marc-Antoine Legrand. Cartouche, ou les voleurs, dans M. Lepeintre éd., Fin du répertoire du théâtre français, avec un nouveau choix des pièces des autres théâtres. A Paris, Chez Mme. veuve Dabo, 1824. pp.105-182 (Source : gb)
cartouche-ou-les-voleurs-1824-1.jpg: 288x239, 17k (04 novembre 2009 à 03h15)

Legrand, Cartouche, ou les voleurs, 1859

Référence (1859)

  • 1859 - Marc-Antoine Legrand. Cartouche, ou les voleurs, dans Cartouche, histoire authentique recueillie, pour la première fois, d'après divers documents de l'époque par B. Maurice, de l'ancienne Ecole normale, auteur de la Vie de Vidocq. Paris, Jules Laisné, 1859. pp. 153-236 (Source : gb)
cartouche-ou-les-voleurs-1859-1.jpg: 440x710, 28k (04 novembre 2009 à 03h15)

Legrand, Cartouche, ou les voleurs, Ch. Biet éd., 2003

Référence (2003)

  • 2003 - Marc-Antoine Legrand. Cartouche ou les voleurs, suivi de Cartouche or the Robbers (traduction anglaise de 1722), L'Opéra du Gueux de John Gay (traduction française de 1750). Textes édités et commentés par Christian Biet (Professeur d'Histoire et Esthétique du théâtre, Université Paris X-Nanterre) [avec la collaboration de Romain Jobez et Martial Poirson]. Virjon, Lampsaque, 2003. 12x16,5 cm, 352 pages. ISBN:2911825055 (Source : lampsaque(valider les liens) ; theater.rub.de(valider les liens))
cartouche-ou-les-voleurs-2003-000.jpg: 325x453, 34k (21 septembre 2012 à 17h57) cartouche-ou-les-voleurs-2003-000b.png: 128x181, 5k (21 septembre 2012 à 17h57)


En Ligne


Changements récents du groupe Argot