anonyme. Il est minuit sonné (chanson argotique)

<< En revenant de la barrière, 1890? | DocumentsArgotiques | J’te vas lâcher un pain, 1890? >>

Titre : Il est minuit sonné
Auteur : anonyme
Date : 1890? (fin XIXe ?)
NbEditions :
NbMots :
Mots clés : source
Type : chanson
Contributeurs : gb
Discussion

anonyme : Il est minuit sonné

Texte

il-est-minuit-sonne-laurent-1890-1.png: 575x918, 18k (16 novembre 2009 à 05h47)

Il est minuit sonné,
Goippeur, il faut rentrer ;
Les agents vont passer,
Tu vas t'faire enfiler.

Car la vie n'est pas tranquille
Pour les goippeurs de la Courtille ;
Toujours goipper,
Jamais massé,
Sur les boulevards,
Je le dis d'un franc cœur,
Que les goippeurs
N'ont pas de bonheur.

Nous sommes dans le trou,
Nous n'avons pas le sou ;
Nous sommes dans l'embarras,
Nous n'avons pas d'tabac.

Car la vie, etc.

Sur le port de Toulon
Nous nous rassemblerons
Pour voir défiler
Tous les disciplinés.

Car la vie, etc.


Sources

  • Le texte de la chanson Il est minuit sonné se rencontre dans :
    • Laurent (Dr Émile). Les habitués des prisons de Paris (1890), précédé de cette introduction : « Un autre dit l'ivresse et les ennuis du soiffard sans le sou. C'est, paraît-il, une chanson fort en honneur et fort répandue dans le quartier Maubert. Si mes souvenirs sont fidèles, il me semble l'avoir entendu chanter certain soir au Chateau-Rouge ou au cabaret du père Lunette. D'ailleurs, elle m'a été donnée par un habitant de ces parages. »

Noter aussi la liste des pages pointant ici :


Changements récents du groupe Argot