Definitions

Dictionnaire étymologique de la langue françoise par M. Ménage, nouvelle édition, Paris, Briasson, 1750, t. 1, p. 82 [1]
ARGOT. Jargon des Bohémiens. Ce mot vient par transposition de Ragot, nom d'un fameux bélistre du tems de Louis XII. & de François I. De-là le verbe Ragoter, murmurer, grommeler, &c. D. L. M. On trouve de l'Argot dans des Livres plus anciens que le fameux Ragot ; dans le Recueil des Pois pilés entr'autres, & dans le Verger d'honneur, &c.
A Metz les enfans ont entr'eux une espèce de jargon ou d’argot , qui consiste à alonger chaque syllabe de leur discours de deux autres syllabes, dans la premiere desquelles domine un R, & dans l'autre un G. Par exemple, pour dire : Vous êtes un fou ; ils diront : Vousdregue esdregue undregue foudregue. Ce pourroit bien être là proprement l’argot, qu'on auroit nommé de la forte à cause de l’R & du G qui y dominent. Le Duchat.
M. Furetiere a cru que le mot d’argot venoit de la Ville d'Argos, parce que, dit-il, la plus grande partie des termes de ce langage sont tirés du Grec. N'en déplaise à M. Furetiere, cette étymologie est risible. D'ailleurs, il est faux que la plûpart des mots de l’argot soient formés du Grec. L'Auteur des nouvelles Notes sur Rabelais, prétend que l’argot a été ainsi appellé d'un gueux célèbre nommé Ragot, qui vivoit du tems de Louis XII. & de François I. Il prouve que ce gueux a été fort renommé ; que le nom de Ragot est très-souvent répété dans un in-12. de vieille impression, traitant des gueux de l'Hostiere ; que dans le Prologue des navigations de Panurge, imprimées à la suite du Rabelais, de l'édition de Dolet, il est appellé le Prophête Ragot. Il cite ces paroles de Jacques Tahureau, dans ses Dialogues du Démocritique & du Cosmophile : Penses-tu, si on avoit certaine cognoissance des prédécesseurs anciens, & de la généalogie de beaucoup de gens, aujourd'hui fort riches & grands Seigneurs, qu'on ne les trouvast possible descendus de quelque pauvre belistre, qui n'auroit fait toute sa vie autre chose qu'estaler une jambe toute mangée & my-pourrie de chancre, à l'entrée de quelque Temple, ou aux lieux où le peuple convient & fréquente le plus ? Témoin l'élégant & l'insigne Orateur, bélistral unique, Ragot, jadis tant renommé entre les gueux de Paris, comme le Parangon, Roi & Souverain Maître d'iceux, lequel a tant fait en plaidant pour le bissac d'autrui, qu'il en a laissé de ses enfans pourveus avec les plus notables & fameuses personnes que l'on sauroit trouver. Et qui doute que fi tels enfans sont gens de bien (toutes fois de bon esprit, & secrètement meschans), que leur richesse ne s'augmente, & qu'étant poussez à mont par le vent de quelque bonne fortune, ils ne puissent acquérir grands biens & réputation ? Et voilà la personne de Ragot, Monsieur, premier Gentilhomme de sa race, qui aura de beaux neveux si Dieu plaist. L'Auteur des Notes allègue encore les Dialogues du nouveau Langage François italianisé de H. Étienne, où Celtophile demande si Pathelin & Ragot ont toujours force Disciples, & à qui Philausone répond, plus que jamais. De-là l'Auteur conclud qu'il est vrai-semblable que c'est du nom de ce maître gueux, qu'a été fait celui d’argot, n'y ayant entre argot & ragot qu'une légère transposition de lettres. Je ne sais si cette étymologie trouvera beaucoup de partisans. Pour moi je suis convaincu que le mot argot vient du Grec, & qu'il a été fait d'xxx, qui signifie un fainéant, qui mene une vie oisive, qui n'a ni travail ni métier : que de ce mot Grec, qui convient si bien à cette forte de gens, on a appellé argot le jargon qu'ils parlent entr'eux : de même que nous disons, l’Efclavon, l’Espagnol, pour exprimer la Langue que les Esclavons & les Espagnols parlent. Vergy.
Boiste, Dictionnaire universel de la langue française [...], par P.-C.-V. Boiste, septième édition, Bruxelles, Frechet, 1828, t. 1, p. 137 [2]
ARGOT. s.m. langage particulier des filoux, des gueux, * des porte-balles, etc. ; (famil.) entendre l'–, se dit un homme adroit, intelligent, mais sans probité (peu usit.) ; [terme de jard.]

Changements récents du groupe Argot