Dates

< Citations | Aide générale | Fréquence >

La linguistique historique ne se fait pas sans dates. (Esnault (Gaston). Dictionnaire historique des argots français)

Utilité

Après la notice proprement dite, après le bloc de citations, un bloc de dates récapitule l'ensemble des années où l'entrée décrite est attestée dans les sources utilisées par Bob. Ce bloc a deux usages : il doit permettre de voir d'un coup d'oeil la fréquence + la distribution dans le temps. Plus il y a de sources utilisées, plus elles sont bien réparties dans le temps, meilleur sera l'indicateur. Autrement dit, ce bloc doit s'améliorer mécaniquement au fur et à mesure que le dictionnaire s'enrichit car, à la différence des dictionnaires historiques qui cherchent principalement à poser les dates de départ, Bob note aussi les dates d'usage.

Limites

Elles sont nombreuses...

  • La première attestation connue d'un mot n'est pas nécessairement donnée dans le bloc de dates, puisque ce sont celles des sources utilisées par Bob où a été rencontré le mot (note : la première attestation connue, quand elle est relevée – généralement d'après le TLFi, le DHAF et la BHVF (avec les recherches de Pierre Enckell) – est signalée à part) ;
  • la précision de l'ensemble est bien sûr approximative, elle dépend des sources, de leur nombre et de leur répartition dans le temps, ainsi que de la qualité des relevés (et notamment de leur homogénéité) ;
  • l'ensemble publié est malheureusement faussé lorsque des mots d'une époque donnée sont enregistrés dans un ouvrage d'une autre époque (un dictionnaire des années 80 qui collecte du vocabulaire du siècle passé par exemple, un récit historique, etc.)

Conclusion

Si l'on tient compte des limites, si l'on est prudent, alors le bloc est souvent utile : il permet souvent de situer à quel moment, à quelle époque un mot est en usage, et si cet usage est durable ou non.